Les types de piercings

Le piercing, longtemps considéré comme dérisoire, est pourtant vieux de plusieurs siècles. À la base, c’est une pratique propre à de nombreux peuples et cultures. Pour cause, il véhicule un message ou joue un rôle spécifique compte tenu de son emplacement sur le corps. De nos jours, le piercing est perçu aussi bien comme une arme de séduction qu’un moyen de s’affirmer. Découvrons les différents types de piercings qui existent.

Le piercing au visage

Si vous optez pour un piercing visible en permanence par tout le monde, un piercing au visage serait l’idéal.

Le piercing à l’oreille

Sur le lobe, le piercing simple ou l’écarteur oreille. Sur le cartilage, les piercings hélix, tragus, daith, rook, snug, conch et industriel. Vient ensuite le piercing orbital qui est réalisé aussi bien sur le cartilage que sur le lobe de l’oreille.

Le piercing du nez

Les piercings septum, bridge, classique ou anneau consistent à percer la cloison ou le sommet du nez pour y faire passer un bijou. Étant donné que les tissus nasaux se rebouchent rapidement, il convient d’y maintenir le bijou au risque que le piercing se referme.

Les types de piercings

Le piercing des lèvres et de la langue

Les piercings labret, surface, medusa, bittes, madonna ou monroe sont réalisés pour orner les lèvres inférieures et/ou supérieures. Tandis que le piercing de la langue est réalisé sur le sillon médian, uniquement sur les langues longues à faible filet.

Le piercing de surface

Ces piercings peuvent être réalisés sur la nuque, la poitrine, le dos, le cou, les bras, les jambes ou le nombril. Toutefois, seuls ceux de la nuque et du nombril résistent, car le corps rejette les autres qui finissent par laisser des marques.

Le piercing génital

Les piercings génitaux peuvent être faits à la surface du vagin (sur les lèvres) ou sur la vulve (la fourchette). Le clitoris et son capuchon sont chez les femmes, l’endroit idéal pour un piercing.

Chez les hommes, les piercings peuvent se faire sur le gland : le frenum, le Prince Albert, l’Apadravya, le dyode. Au niveau du scrotum : la guiche, l’hafada et le prépuce. Ces différents piercings sont sans danger pour l’organisme, mais exigent une hygiène intime irréprochable.